Le document ICCD/CRIC(18)/7 fait état des démarches du MM pendant les deux dernières années et des recommandations pour la suite. Les activités menées et les conclusions/recommandations du MM pour leur poursuite sont détaillées dans le tableau ci-dessous.

Établissement d’environnements favorables

Bilan

Conclusion/recommandation

Activité : Programme de définition de cibles volontaires de NDT

Le document ICCD/COP(14)/12 fait état du rapport indépendant qui a évalué le programme de cibles volontaires NDT. Le programme a été estimé utile pour les Parties concernées, et efficace au niveau des coûts et du temps. Globalement, les mesures prévues ont été réalisées et les résultats escomptés ont été atteints. L’un des aspects clés du projet a été la création de groupes de travail nationaux.

Le principal risque pour la poursuite du projet est la perte de l’élan atteint : les prochaines étapes cruciales seront le développement de concepts pour des projets transformateurs, et l’obtention d’investissements.

Activité : Préparation de plans nationaux pour la sécheresse

L’initiative contre la sécheresse a été mise en œuvre par le secrétariat et le MM en collaboration. Le MM a concentré ses actions sur la préparation des plans.

Une revue de l’initiative se trouve dans le document ICCD/COP(14)/16.

Dans la plupart des pays participants, la question de la sécheresse est répartie entre plusieurs ministères. Il sera important à l’avenir de coordonner les activités relatives à la sécheresse pour optimiser l’anticipation et la réponse aux crises.

Activité : Mise en œuvre du Programme mondial d’appui II pour l’établissement des rapports au titre de la Convention

Le Programme mondial d’appui II a permis de renforcer les capacités des pays parties par le biais de plateformes d’apprentissage en ligne, de didacticiels en ligne, de centres d’assistance, d’experts régionaux et d’une formation pratique aux outils de surveillance de la dégradation des sols.

Une étude visant à identifier les obstacles et les opportunités concernant l’augmentation du financement de la mise en œuvre de la Convention est prévue dans le cadre du Programme mondial d’appui II.

Faciliter l’accès au financement existant

Activité

Conclusion/recommandation

Développement de projets et programmes NDT

L’appui que le Mécanisme fournit aux pays parties vise à concevoir et à mettre en œuvre un projet NDT sensible au genre au moyen d’interventions durables et inclusives, tout en présentant des innovations en termes de technologies et de pratiques adaptées au niveau local, de mécanismes financiers, ainsi que des mesures visant à inverser les tendances en matière de dégradation des sols et de perte de biodiversité, et à l’adaptation et la mitigation du changement climatique.

Le MM planifie faire un appel à manifestation d’intérêt pour les pays qui souhaiteraient obtenir son soutien, dans la mesure des ressources disponibles.

Une revue exhaustive des cas de mise en œuvre de la NDT pourrait être envisagée pour la CdP 15.

Parité homme-femme dans la NDT et l’initiative contre la sécheresse

Le MM a établi un partenariat avec ONU Femmes et l’IUCN. Il a créé un bureau d’assistance sur le genre, des ateliers de renforcement des capacités, et, avec ONU Femmes et l’IUCN, est en train de rédiger un Manuel d’intégration du genre dans la mise en œuvre de la NDT.

Les activités entreprises et les partenariats vont se poursuivre.

Partenariats avec le FEM et d’autres organismes de financement

Le FEM-7 a intégré la NDT dans le secteur de la Dégradation des terres. Le MM a fourni un support aux pays qui cherchaient à obtenir du financement du FEM. Le MM a également organisé des événements permettant la dissémination de connaissances techniques pour le renforcement des capacités.

Les activités entreprises et les partenariats vont se poursuivre.

Favoriser de nouveaux financements et des projets pilotes innovants

Activité

Conclusion/recommandation

Facilitation d’activités pour l’opérationnalisation du Fonds NDT : voir la section « Fonds NDT » ci-dessous.

Plaidoyer et projets pilotes innovants à l’appui de l’Initiative de la Grande muraille verte

Le MM a aidé les autorités locales à renforcer les capacités des communautés pour maximiser l’investissement dans la restauration des terres et la création d’emplois verts. La documentation des leçons qui se sont dégagées de la mise en œuvre du projet FLEUVE est en cours, de même qu’un rapport sur l’état de la Grande muraille verte.

Le MM a également piloté le programme de formation « Grands entrepreneurs verts », afin de permettre la création d’emplois verts dans le domaine des terres à travers la mise en place de chaînes de valeurs durables pour les produits provenant des zones arides.

De plus, une campagne d’information intitulée « Faire pousser une merveille du monde » (Growing a World Wonder) a été lancée et a engendré un intérêt substantiel chez le grand public.

Les activités entreprises et les partenariats vont se poursuivre.

Activités du Mécanisme mondial

Le document ICCD/CRIC(18)/7 rapporte les activités du MM concernant la mobilisation de ressources pour la mise en œuvre de la Convention. Le tableau suivant présente ce bilan et les conclusions et recommandations du MM en rapport avec 1) l’établissement d’environnements favorables; 2) l’accès aux financements existants et 3) les nouveaux financements et les projets innovants:

Fonds NDT

À la suite de la décision 3/COP.12, le MM s’est associé aux gouvernements de la France, du Luxembourg et de la Norvège, ainsi qu’à la Fondation Rockefeller dans ses efforts pour développer et rendre opérationnel le Fonds pour la NDT. Ces partenaires ont également appuyé la structuration initiale et le fondement juridique du Fonds, ainsi que le processus de recherche et de sélection du gestionnaire de fonds du secteur privé. Dans le cadre d’un processus concurrentiel, c’est la société d’investissement privée française Mirova qui a été choisie comme gestionnaire de fonds. Le fonds a été officiellement lancé lors de la CdP 13 en 2017. Un premier investissement a été effectué par le Fonds NDT en janvier 2019, et en mai 2019, le fonds avait reçu plus de 100 millions USD en engagements de la part d’investisseurs.

Concrètement, il s’agit d’un fonds d’investissement à impact indépendant, qui vise à mobiliser des ressources publiques pour catalyser l’investissement privé à l’appui des activités axées sur la NDT et d’autres activités de gestion durable des terres (GDT). Il dispose d’un mécanisme d’assistance technique, financé par des donateurs, qui fournit un soutien technique aux projets susceptibles de recevoir un financement du fonds.

P ailleurs, le fonds a contribué à inspirer d’autres initiatives novatrices, telles que le Fonds d’aide à l’accès aux capitaux de démarrage (SCAF) qui vise à mobiliser des fonds d’investissement privés pour des activités durables, notamment des projets de restauration de forêts et de paysages.

Fermer le menu
Français
English Français